Patine d'Autrefois

Encaustique pure gemme « fait maison » (1/2)

pâte d'encaustique au bitûme de judée vue de dessus

Il est dur de trou­ver sur le mar­ché de l’encaustique « pure ». En effet, la plu­part ne contiennent pas d’essence de téré­ben­thine pure-gemme. Cet article inau­gure une série d’article « DIY » (Do It Your­self) ou « fait mai­son ».

Ici, nous allons essayer de fabri­quer notre propre encaus­tique, et cela va com­men­cer par un … échec ! Mais bon, on ne va pas aban­don­ner pour autant 😉 Je vou­lais en réa­li­ser deux sortes :

  • Une encaus­tique à l’essence de téré­ben­thine « pure gemme »
  • Une cire colo­rée : j’ai choi­si pour ce pre­mier essai le « bitume de judée » (gil­so­nite)

Recette de l’encaustique « pure gemme »

Matériel

  • un petit bocal assez large avec un cou­verclebocal
  • de l’essence de téré­ben­thine « pure gemme »essence de térébenthine
  • de la cire d’abeille (réduite en copeaux à l’aide d’un rabot, d’un cou­teau ou ache­tée en pas­tilles)cire d'abeille
  • de la cire de car­nau­ba (en copeaux)cire de carnauba
  • des gants
  • un usten­sile pour remuer (j’ai uti­li­sé une baguette)
  • facul­ta­tif : du bitume de judée (ou gil­so­nite)gilsonite

Recommandations

Comme on uti­lise ici de l’essence de téré­ben­thine (voir l’article qui y est consa­cré), je vous recom­mande :

  1. D’utiliser des gants pour évi­ter les réac­tions aller­giques
  2. D’ouvrir les fenêtres ou de tra­vailler à l’extérieur
  3. De ne pas avoir de source de cha­leur à proxi­mi­té (ciga­rette …)

Pour net­toyer les dif­fé­rents usten­siles que vous uti­li­sez, uti­li­sez un chif­fon imbi­bé d’essence de téré­ben­thine. Débar­ras­sez vous du chif­fon dans un bocal fer­mé par exemple et ne jetez pas d’essence de téré­ben­thine dans l’évier pour évi­ter de pol­luer le milieu aqua­tique.

Recette

J’ai uti­li­sé les pro­por­tions sui­vantes (l’idée était de faire une petite quan­ti­té, ce n’est qu’un test…).

Ingré­dientPro­por­tion (en grammes)
Cire d’abeille50g
Cire de car­nau­ba10g
Essence de téré­ben­thine pure gemme40g Cette quan­ti­té n’est pas suf­fi­sante !
Bitume de judée (facul­ta­tif)2g

Pas à pas

  1. Ver­ser la cire d’abeille dans le bocalcire d'abeille dans un bocal
  2. Ajou­ter la cire de car­nau­baajout de carnaubacarnauba dessus
  3. Ajou­ter l’essence de téré­ben­thineajout d'essence de térébenthineessence de térébenthine dessus
  4. Fer­mer le bocal et remuerbocal remué
  5. Attendre que la cire se dis­solve dans l’essence tout en remuant de temps en temps avec un usten­sile quel­conque (baguette pour moi). Bon appé­tit !
    encaustique

On remarque sur cette der­nière pho­to que les grains de cire d’abeille sont encore visibles… Je me disais qu’en remuant encore de temps en temps et en atten­dant quelques jours ils dis­pa­rai­traient mais çà ne s’est jamais pro­duit !grains toujours visible

Pas à pas pour de la cire colorée

  1. On com­mence par l’essence de téré­ben­thine « pure gemme »essence de térébenthine
  2. On y ajoute la poudre de bitume de judée…essence et bithume
  3. …puis les deux ciresajout des cires
  4. On ferme le bocal et on remueencaustique à base de bitume de judée
  5. Au bout de quelques jours et après avoir remué le conte­nu quelques fois, on obtiens une cire au bitume de judéepâte d'encaustique au bitûme de judée vue de dessus

Bilan

cire colorée testée sur un morceau de boiscire au bitume de judée sur du boisLes deux pâtes sont uti­li­sables, c’est déjà çà. Par contre, on aper­çoit encore des petits grains dans l’une et l’autre, signe que la cire a mal été diluée. Peut-être est-ce du à ma façon de mélan­ger qui n’était pas assez vigou­reuse (une baguette), il fau­drait essayer au mixeur plon­geant pour voir 😀 Peut-être aus­si n’ai-je pas assez mis d’essence de téré­ben­thine dans les pro­por­tions de ma recette. Concer­nant la cire colo­rée, l’essai est plu­tôt concluant bien qu’un peu pale. La pro­chaine fois, j’essaierai le brou de noix ou un mélange de brou de noix et de bitume de Judée.

La suite des aven­tures pour réa­li­ser l’encaustique se trouve ici !

Cré­dit pho­to : milk­pain­ter | Patine d’Autrefois

3 Commentaires

  1. Isa

    On apprend beau­coup de ses échecs, et j’ai appris des vôtres ! 😉 J’ai un immense par­quet ancien dans une pièce, c’est une chance mais aus­si pas mal d’entretien. Jusqu’ici, j’utilisais la cire O’cedar de base, en bidon, comme ma belle-mère, sa mère, etc, bref, ça fait long­temps et le par­quet se porte bien. Mais j’ai de moins en moins confiance dans les com­po­si­tions indus­trielles qui changent tout le temps, pour des ingré­dients moins cher, mais à prix égal en bou­tique. J’aimerais donc faire moi-même une belle encaus­tique facile à éta­ler. Si je prends votre recette et que je la dilue, ça devrait mar­cher, non ? Je la dilue à la téré­ben­thine gemme ou au white, vous pen­sez ? Je ne vais pas avoir droit à beau­coup d’essai, mon mari est scep­tique devant mon idée far­fe­lue… 😉
    En tout cas, mer­ci de ce site pas­sion­nant…

    1. milkpainter (Auteur de l'article)

      Effec­ti­ve­ment, j’ai hési­té avant de publier cet article mais je pense aus­si que les échecs sont une forme d’apprentissage. Bien enten­du je publie­rai une nou­velle recette d’encaustique à l’essence de téré­ben­thine (mais je suis un peu en panne de cire d’abeille en ce moment). Concer­nant votre par­quet, dif­fi­cile de répondre sans savoir ce qu’il avait comme fini­tion préa­lable (hui­lée, vitri­fié, …). En tout cas, je ne vous recom­mande pas de reprendre la recette publiée telle quelle, si vous tenez à essayer en ajou­tant de l’essence de téré­ben­thine, faites le de pré­fé­rence sur un coin de par­quet pas trop visible 🙂 Sinon, je vous recom­mande plu­tôt d’utiliser une encaus­tique à l’eau (cou­ram­ment appe­lée « cire sapo­ni­fiée »). Je vais publier dans quelques jours un nou­vel article sur la façon de la réa­li­ser mais on en trouve faci­le­ment dans les bou­tiques éco­los sur le web. L’avantage est qu’elle n’utilise pas d’essence de téré­ben­thine et est donc moins toxique… En tout cas bon cou­rage pour votre par­quet, c’est du bou­lot !

  2. Florence

    Mer­ci pour ces infor­ma­tions ! Je bri­cole moi-même pas mal, me plante par­fois aus­si mais per­sé­vère tou­jours !
    Pour ce qui est de la cire mal diluée, pour­quoi ne pas essayer tout sim­ple­ment… le micro-ondes ? Vous seriez sur­pris
    Bon cou­rage et à bien­tôt de vous lire, j’espère.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.