Patine d'Autrefois

Encaustique à l’eau / cire saponifiée

savons

L’en­caus­tique à l’eau (cou­ram­ment appe­lée « cire sapo­ni­fiée ») est une cire qui pré­sente l’a­van­tage de se pas­ser de l’essence de téré­ben­thine.

Recette de l’encaustique à l’eau (« cire saponifiée »)

Ingrédients

  • 30 g de savon de Mar­seille en paillettes (ou râpé)
  • 1 L d’eau
  • 20 g de cire d’abeille
    Atten­tion à l’o­ri­gine de la cire : la cire d’a­beille pré­sente une forte affi­ni­té pour les pol­luants indus­triels et les pesticides…cire d'abeille
  • 25 g de car­bo­nate de potas­sium (K2CO3)
    Carbonate de potassium

    Car­bo­nate de potassium

  • Teinte (brou de noix, orca­nette, bitume de Judée, ocres, pig­ments…) facul­ta­tifCuillère contenant du bitume de Judée

Réalisation

  1. Il faut d’a­bord dis­soudre le car­bo­nate de potas­sium dans 100 mL d’eau.
    Comme il s’a­git d’une base, atten­tion il s’a­git d’un pro­duit caus­tique : gants et lunettes de pro­tec­tion recommandés
  2. Ensuite, dans un grand réci­pient (gra­dué, de pré­fé­rence), dis­soudre le savon de Mar­seille dans ½ L d’eau chaude non cal­caire.
  3. Puis, faire fondre la cire au bain marie (la cire d’a­beille fond vers 64 degrés Celsius).
  4. Ajou­ter la cire fon­due ain­si que la solu­tion conte­nant le car­bo­nate de potas­sium dans le réci­pient rem­pli d’eau et de savon de Mar­seille et bien mélan­ger.
  5. Ajou­ter suf­fi­sam­ment d’eau tout en mélan­geant pour obte­nir la consis­tance sou­hai­tée (on vise un volume glo­bal d’1 L)

Pourquoi ça marche ?

Il existe d’autres façons d’ob­te­nir de la cire sapo­ni­fiée. Dans cette recette, on uti­lise à la fois une sapo­ni­fi­ca­tion (d’une par­tie de la cire) et une émul­sion (pour que le tout puisse aller dans l’eau).

Une saponification

Le car­bo­nate de potas­sium est uti­li­sé pour ses pro­prié­tés basiques : il per­met de cas­ser les esters com­po­sant en par­tie la cire, par sapo­ni­fi­ca­tion. D’autres bases (et leurs sels) peuvent être uti­li­sées comme l’am­mo­niaque (et le car­bo­nate d’ammonium…) – mais il à l’in­con­vé­nient d’être toxique –, le sodium…

Une émulsion

La cire d’a­beille n’est pas soluble dans l’eau. Pour mélan­ger ces deux sub­stances, il faut donc créer une émul­sion afin de dis­per­ser la cire dans l’eau (sous forme de petites gout­te­lettes). Le savon de Mar­seille sert dans la recette de ten­sio­ac­tif, jouant ain­si le rôle d’émul­si­fiant per­met­tant de sta­bi­li­ser cette émulsion.

Sources / Pour aller plus loin

Articles de Wiki­pe­dia sur l’émul­sion et les ten­sio­ac­tifs. On peut encore aller plus loin en consul­tant l’ar­ticle sur la cire, les esters, la saponification.

Un topic sur le groupe deco­bruz de yahoo qui traite de ce sujet.

Cré­dit pho­tos : milk­pain­ter | Patine d’Au­tre­fois et Wal­ker­ma | Wiki­me­dia Commons

10 Commentaires

  1. Laurianne

    Bon­jour,

    Je serais très curieuse d’es­sayer, mais n’ayant pas de car­bo­nate de potas­sium et ne sachant pas où le trou­ver, est-ce pos­sible de le rem­pla­cer par du sel de table ? Ou de se pas­ser de la saponification ? 

    Mer­ci d’avance !

    1. milkpainter (Auteur de l'article)

      Bon­jour,
      La sapo­ni­fi­ca­tion est vrai­ment une étape essen­tielle dans l’ob­ten­tion d’une encaus­tique à l’eau. Le car­bo­nate de potas­sium peut être rem­pla­cé par d’autres pro­duits mais pas par des pro­duits ména­gers. Dans l’ar­ticle, quand je parle de sel, il s’a­git des sels au sens chi­mique du terme (https://fr.wikipedia.org/wiki/Sel_(chimie)). On ne peut donc mal­heu­reu­se­ment pas rem­pla­cer le car­bo­nate de potas­sium par du sel de table. Vous pour­rez trou­ver du car­bo­nate de potas­sium chez les dro­guistes ou sur le web.
      Bon cou­rage pour la pré­pa­ra­tion de votre encaus­tique et n’hé­si­tez pas à nous faire un retour !

  2. François

    Bon­jour, mer­ci pour cet article inté­res­sant. Il existe quelques emplois de la cire sapo­ni­fiée dans le champ des Beaux-Arts. C’est pour­quoi j’ai sui­vi par deux fois une recette de Nico­las Wacker dans son livre « la pein­ture à par­tir du maté­riau brut ». Hélas, sans suc­cès. Une fois l’effervescence pas­sée, la cire se re-fige en agglo­mé­rats semi durs.
    Pour­riez-vous me don­ner des pistes de com­pré­hen­sion de mon erreur ? J’ai uti­li­sé de l’eau démi­né­ra­li­sée (250 ml), De la cire d’abeille en poudre (25 gr) et ‑peut-être est-ce là le pro­blème, du Bicar­bo­nate d’ammonium (10 gr). J’ai des réti­cences à uti­li­ser du savon dans la pré­pa­ra­tion pour l’usage que j’en fait, à savoir un agent mati­fiant pour ver­nis et medium à peindre.
    D’avance je vous remer­cie de votre réponse.
    ‑Fran­çois.

    1. milkpainter (Auteur de l'article)

      Mer­ci pour votre retour d’ex­pé­rience, on apprend plus de nos erreurs que de nos suc­cès ! Je ne connais pas la recette de Nico­las Wacker. Cepen­dant, comme vous l’in­di­quez, je pense que l’emploi de bicar­bo­nate d’am­mo­nium est pro­ba­ble­ment la cause du pro­blème. Il sem­ble­rait que la réac­tion de sapo­ni­fi­ca­tion n’est pas pu s’ef­fec­tuer. Essayez d’employer du car­bo­nate de potas­sium ou du car­bo­nate d’am­mo­nium (plus toxique). Le savon sert de ten­sio­ac­tif pour réus­sir l’é­mul­sion avec l’eau, si vous n’en met­tez pas, l’eau et la cire ne pour­ront pas se mélan­ger correctement.
      Tenez-nous au cou­rant de vos essais et bon courage !

      1. François

        Mer­ci pour votre réponse, je ne man­que­rai pas de vous tenir au courant.
        Je dois pré­ci­ser que dans la recette de N. Wacker , c’est bien le car­bo­nate d’am­mo­nium qui est mentionné.
        N’en trou­vant pas dans mon entou­rage j’ai ten­té l’ex­pé­rience avec ce bicarbonate…
        Bien à vous.

  3. Agnès Lory

    Bon­jour et mer­ci pour ce par­tage de recette ! J’ai main­te­nant réuni tous les ingre­dients, je me lance ! Je vou­drais notam­ment l’u­ti­li­ser comme une cire murale, vous avez déjà testé ? 🙂

    1. milkpainter (Auteur de l'article)

      Bon­jour,
      Je n’ai jamais tes­té cette recette sur un mur, n’hé­si­tez pas à reve­nir faire une petit tour sur le site pour nous don­ner le résultat !

  4. Aquilino. N

    Bon­jour a tous, hier j’ai ten­té une recette de sapo­ni­fi­ca­tion de la cire blanche en pain. Je m’en sers pour peindre, 1, 25 litre d’eau, 130 gr decire blanche, etde l’am­mo­niaque  » en exté­rieur  » a la base j’é­tais par­ti pour uti­li­ser 20 cl d’a­mo­niaque, mais 5 cl ont suf­fit.. Faire chauf­fer l’eau avec la cire, une fois fon­due, ver­ser 5 cl d’a­mo­nia­quue, ou 3 cuillères à soupe, vous obte­nez un lait, il faut remuer du debut a la fin, et même jus­qu’au refroi­dis­se­ment.., a faire dans une grande cas­se­role, une effer­ves­cence se pro­duit, risque de débordement…

    1. milkpainter (Auteur de l'article)

      Bon­jour,
      Mer­ci pour votre partage 🙂
      A bientôt

  5. Aquilino. N

    Alors résul­tat, le melange reste lai­teux tant qu’il est en bou­teille, mais des que l’on s’en sert, l’eau s’e­va­pore et le melange devient cré­meux (ty pe ; beurre ramol­lit), résul­tat, pour peindre pas top, les pin­ceaux, s’empatent, et la cire tein­tée est tres dif­fi­cile a appli­quer, j’u­ti­li­sais ancien­ne­ment une cire de chez sen­ne­lier, a paris, qui avait l’as­pect d’un lait, et la ça lui res­semble, mais pas long­temps, est ce le fait d’a­voir uti­li­sé de l’a­mo­niaque.…. A suivre, avez vous des conseils..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.